LUNES DE FIEL

Quand le Gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs Art.35 de la Déclaration des droits de l'homme 1789

15 mai 2008

LE NOUVEL ESCLAVAGISME MODERNE...

STO

Le Gouvernement veut mettre au pas les chômeurs...

Le Gouvernement prétend vouloir ériger la "valeur travail" comme le pilier absolu du bien-être individuel et de la performance du pays. En réalité avec sa conception très personnel et se méthodes autoritaires et expéditives, le Gouvernement est en train de dégoûter de travailler les plus convaincus de ce mot.

Ne nous voilons pas la face : on ne travaille pas pour la gloire mais pour gagner sa vie  correctement et pouvoir profiter pleinement de la société de consommation. Or, avec sa définition totalement inadmissible et illégale de "l'offre valable d'emploi" le Gouvernement n'a d'autre dessein non pas de remettre les chômeurs au travail, mais de fabriquer des travailleurs pauvres  à la pelle et de façon déguisée et indirecte, de faire baisser le niveau des salaires.

En effet, dans son projet, le Gouvernement entend contraindre les chômeurs, au mépris de leurs droits les plus élémentaires repris dans la Déclaration Universelle des droits de l'homme de 1948, à accepter au bout de 3 mois de recherche un emploi rémunéré à 95% de son salaire antérieur, puis 80% au bout de 6mois, et d'un montant supérieur ou égal au montant de son allocation chômage, soit 57,4% de son salaire antérieur dans le cas le plus courant. Ce qui revient effectivement à faire jouer à plein le dumping social et mettre la pression à la baisse sur les salaires dans un contexte que tout le monde connaît avec le pouvoir d'achat en berne. Question : Travailler, est-ce que ça en vaut encore le coup ?  Que va nous sortir Sarko de son chapeau la prochaine fois? Que le chômeur soit contraint de travailler contre un bol de riz pour concurrencer les chinois??? Ainsi sous la menace de sanctions très lourdes, la plus légère étant de se voir sucrer 15 jours d'allocs et pouvant aller jusqu'à 2 mois de suspension voire la radiation définitive, le chômeur sera contraint  d'accepter  n'importe quelle proposition  d'emploi, autrement dit, le couteau sous la gorge, on le pousse à devenir un travailleur pauvre !

Dans les entreprises, quand on est mis à pied entre 1 et 5 jours , c'est déjà énorme, mais 2 mois de suspension ça n'existe nul part, par contre, pour les chômeurs, on peut avoir la main (très) lourde et peut importe les conséquences... Cela montre bien combien notre société maltraite les chômeurs et veut les rendre responsables et coupables de leur situation alors qu'ils ne sont que les victimes d'un système capitaliste qui se nourrit de l'exploitation de l'homme par l'homme.

Depuis son arrivée au pouvoir il y'a un an, Sarko et sa clique de gangsters n'ont fait que diviser et opposer les français entre eux, et démonstration en est une nouvelle fois faîte en mettant en concurrence entre eux les travailleurs et les chômeurs.

C'est le patronat qui doit se frotter les mains : le Gouvernement va lui livrer sur un plateau une main d'œuvre résignée et docile, taillable et corvéable à merci surtout avec le nouveau code du travail qui vient d'entrer en application et qui loin de s'être fait " a droits constants" comme le prétend le gouvernement, fait passer à la trappe pas mal de petits droits et d'acquis sociaux dont on en mesurera toutes les conséquences dans les années qui viennent...

Avec cette clique de bons-à-rien et ce Président sarko-medef, on est en route vers Germinal et le XIXème siècle !!! Quelle perspective d'avenir réjouissante... la régression sociale pour seul horizon, et après, on s'étonne que les français soient les premiers consommateurs au monde d'antidépresseurs...

Vous ne pouvez pas savoir combien je bouillonne intérieurement et combien j'ai envie d'en découdre face à cette politique à dégueuler. Je suis convaincu qu'ils ne comprennent que la violence et la force comme moyen d'expression, et que, quand le sang des possédants et de la grande bourgeoisie coulera et que la Révolution sera en marche,  alors ils prendront peur car ils réaliseront qu'ils sont sur le point de perdre le pouvoir,  mais il sera trop tard. C'est la triste réalité. Nous ne sommes pas dans un système démocratique, et pour se faire respecter, il faut montrer ses muscles et prouver qu'on est plus fort que l'adversaire, alors allons-y !!!

Si j'ai un conseil à donner aux agents ANPE, avec cette véritable bombe que prépare le Gouvernement, c'est de prévoir le casque lourd, le gilet pare-balles  et les sacs de sable pour recevoir les demandeurs d'emploi. Car je craint le pire et des incidents très graves avec les demandeurs d'emploi dans les ANPE et les antennes ASSEDIC vont se produire.  Et quelques agences risquent encore de cramer...

Il ne peut en être autrement avec ce système inhumain et répressif et il est certain que cela va générer des révoltes et des accès de violence bien légitimes.





Posté par ced77 à 22:48 - COUPS DE GUEULE - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire