LUNES DE FIEL

Quand le Gouvernement viole les droits du peuple, l'insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs Art.35 de la Déclaration des droits de l'homme 1789

15 juin 2008

IGNORER LA VOIX DES IRLANDAIS ? POUR LA CLASSE DOMINANTE, UNE QUESTION D'HABITUDE...

MP3 #76 Hak - Eternityscape
Style : [celtique] -


La tentation d'ignorer le NON irlandais est totalement dans la continuité de la perception que les dirigeants en place se font de la démocratie : une formalité administrative pour légitimer les politiques les plus injustes et réactionnaires.

Merci l'Irlande ! Je me fiche de savoir en fait si je suis pour ou contre l'Europe ( même s'il faut bien avouer que l'Europe que l'on cherche à nous imposer est anti-démocratique, anti-sociale, ultra-capitaliste, et j'en passe ) ce qui m'interpelle depuis le début de la Présidence actuelle, c'est le mépris affiché envers le suffrage universel quand celui-ci déplaît au prince. C'est cette arrogance et cette suffisance insupportables.

Nos dirigeants estiment que toutes leurs mesures, lois, réformes sont légitimes parce qu'ils ont été élus ( dans des conditions parfois discutables ) je serai tenté de leur répondre que les électeurs ne leur ont pas fait un chèque en blanc, et que, s'ils ont un mandat, c'est pour défendre les intérêts et la volonté du peuple qui les a élu, et pas autre chose. Une chose est sûre, ils ne se gênent pas  pour nous imposer la Constitution Européenne par une forfaiture anti-démocratique des députés, alors que nous avions voté NON à la Constitution Européenne en 2005. Eux, ont le droit de s'asseoir sur le suffrage universel voyons... Moi j'estime que si ceux que nous avons élus pour nous représenter au parlement ne respectent pas notre vote et notre volonté, alors il faut changer de représentants !

Les mêmes, face à un rejet du texte de loi sur les OGM, le font revoter le lendemain afin d'obtenir le résultat souhaité, hop-là, ni vu ni connu j'tembrouille...
Les mêmes, face à une dérouillée monumentale aux élections régionales, veulent changer le mode de scrutin pour qu'un tiers de la population puisse imposer son choix aux deux tiers restants. Les mêmes, qui nous serinent que les grèves c'est "ringard", qu'il faut être "moderne" (sous-entendu, il faut accepter sans broncher d'avaler des couleuvres) et que les syndicats doivent accepter d'accompagner les "réformes" et d'avaliser des reculs sociaux, passent en force et imposent  leurs lois scélérates comme ils le veulent sans écouter personne, comme d'habitude.

Plus grave encore, la justice ne peut plus fonctionner normalement, parasité par le pouvoir politique. On ne peut ordonner de non-lieu en faveur de Villepin non pas parce que la justice le croît coupable, mais parce qu'il ne faudrait pas déplaire au monarque Nicolas 1er de Nagui-bosca.

Faut aussi faire gaffe aux questions qu'on pose au "p'tit garçon tout excité"  : si ça ne lui plaît pas, il se venge et fait jouer de son influence auprès de ses amis patrons des médias et de son copain Martin Bouygues. Demandez-donc à Poivre ce qu'il en pense lui qui a été mis à la porte comme un malpropre après 21ans de bons et loyaux services au JT de TF1 ! Et oui, la chaine-UMP va désormais manger à la sauce sans poivre.

Après ça, c'est vrai, nous sommes en position de donner des leçons de démocratie aux Ben-ali, Kadhafi, et toute leur joyeuse bande ! D'ailleurs, Sarkozy et tellement décomplexé et aime tellement fréquenter les dictateurs,  qu'il a décidé de les convier aux festivités du 14 juillet ! Quelle insulte pour la démocratie, nos valeurs, mais qu'importe ! Qui se ressemble, s'assemble pas vrai?






Posté par ced77 à 09:34 - COUPS DE GUEULE - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire